Demandez une simulation personnalisée de vos subventions !

Isolation des murs intérieurs

Isolation de vos murs intérieurs avec un parement de finition.

 

Qui dit rénovation intérieure d’une habitation, dit également rénovation énergétique.

Représentant jusqu’à 25% des pertes énergétiques du logement, l’isolation des murs est un des enjeux majeurs de cette rénovation. L’isolation des murs par l’intérieur est la solution à envisager lorsque l’isolation extérieure n’est pas possible, ou lorsque l’esthétique de la façade souhaite être conservée.

Quel isolant
faut-il privilégier ?

Pour isoler les murs correctement, l’isolant sélectionné doit être un isolant rigide ou semi-rigide. Plus le lambda de l’isolant est faible, plus il sera performant par rapport à son épaisseur. L’épaisseur de l’isolant aura donc une importance, au niveau thermique mais également au niveau de l’encombrement et donc de la surface restante disponible.

Ainsi, la laine de verre sera toute indiquée pour l’isolation intérieure des murs. C’est l’isolant qui sera le plus performant pour l’épaisseur la plus faible, il aura également l’avantage d’être le plus économique.

D’autres isolants peuvent être utilisés comme la laine de roche, qui aura une meilleure isolation acoustique, la laine de bois, la laine de chanvre… tous ces isolants seront plus épais et plus coûteux.

 

Quel épaisseur faut-il choisir pour une performance optimale ?

L’épaisseur du matériau installé sera dictée selon son lambda, afin d’atteindre une résistance thermique minimum de 3,7m².K/W et d’être conforme à la réglementation thermique 2012. A titre d’exemple, pour une telle résistance thermique, il faudra 120 mm de laine de verre. Nous recommandons toutefois de se rapprocher d’une résistance thermique égale à R= 5m².K/W, pour une isolation optimale, ce qui correspond à une épaisseur de 160 mm en laine de verre.

Les différentes aides financières

L’isolation intérieure des murs est éligible à différentes aides financières, telle que Ma prime Rénov’, les primes CEE, l’Eco prêt à taux 0 … Pour que ces subventions puissent être accordées, il est impératif que la résistance thermique de l’isolant installé soit égale ou supérieure à R=3,7m².K/W. Il faut également qu’un parement de finition soit installé sur l’isolation, telle que des plaques de plâtre.

CONSEIL De l’Expert technique

Découvrez les conseils de nos experts pour l’isolation de vos murs intérieurs

Pour les murs mitoyens, privilégiez de la laine de roche pour une meilleure isolation acoustique.

Vous avez des questions pour votre isolation ?
Contactez-nous !